#TonLloyd, édition 3, les non résultats !

Salut la Cie,

Si j’ai choisi cette photo pour illustrer ce petit billet, c’est pour exprimer à la fois l’incompréhension et la fatigue autour de ce concours que j’ai lancé il y a deux ans. Concours qui, comme je le rappelle, partait de l’intention, sincère, d’offrir l’écriture d’une pièce et son exclusivité pendant un an, le tout, gracieusement de la plume de votre serviteur.

Les deux premières années furent riches en propositions, de la part des compagnies amateures, qui n’avaient qu’à rédiger une petite « bafouille » pour se présenter. Ainsi, les Baladins de Breuil-Magné de la Rochelle et La jeune Scène, de Vannes, ont respectivement gagné le premier prix en 2020 et 2021. Le rapport avec ces deux compagnies se passent merveilleusement bien et les pièces ont été écrites en temps et en heure avec, je crois, beaucoup de satisfaction de part et d’autre. Les pièces verront le jour en fin d’année d’ailleurs et je m’en ferai la caisse de résonance ici.

L’année dernière, j’avais aussi invité Natacha Astuto, qui, elle aussi, a décerné son prix. Et cette année, Stéphane Titeca m’avait fait l’amitié de prêter sa plume au concours, pour la troisième édition.

Et donc, pour cette troisième édition, qui a commencé le 23 décembre et qui s’est arrêtée le 31 mars, qu’en est-il ?

Il n’en est rien. Simplement parce qu’il n’y a pas eu de participants ! Voilà, nada. Personne. Pas une seule proposition. Oh, quelques approches, quelques renseignements, mais pas de participation. C’est tout. Donc, pas de gagnant cette année.

Alors, que dois-je en conclure ? Ce n’est pas d’en faire la pub qui a manqué, de Jean-Paul Alègre aux différentes fédérations, les réseaux sociaux ont plutôt bien chauffé. De mon côté, j’ai essayé de toucher les compagnies avec un message simple, vidéo à l’appui, et un règlement qui laisse beaucoup de liberté pour postuler. Sûrement que la date de lancement est un immense fail de ma part et qu’il faudrait peut-être davantage lancer ce genre de concours à un autre moment de l’année, pourquoi pas au printemps, justement. La plupart des compagnies sont en train de préparer leur spectacle de fin d’année et réfléchissent au nouveau… Je ne sais pas, je réfléchis tout haut. Ou alors, trouver un autre moyen de toucher à plus grande échelle le milieu amateur. Des pistes encore à trouver sûrement…

Vous pourriez me dire, c’est bon mon gars, t’as donné à deux compagnies, etc, mais cette dette que j’ai, à vouloir être reconnaissant de ce milieu amateur que j’aime tant, qui m’a appris aussi mon métier, dans lequel j’aime me retrouver, comme jury, comme parrain, comme simple spectateur aussi, est un truc qui me colle à la peau.

Alors, pour cette édition, ce sera non. Ce sera rien, pas un mot écrit pour les amateurs. Vous me direz, ça en fera un de plus pour les pros… Je ne cache pas ma déception, parce qu’au fond, c’est comme si j’étais puni de faire un cadeau, alors que bon… non, hein. Mais je n’y peux rien, j’aime offrir. Je suis comme ça. Ce que j’ai appris de mon métier d’auteur, c’est que bien peu de choses m’appartiennent, et que les mots s’offrent ou servent à passer, ce que l’on sait, ce qu’on a traversé.

Alors, je me dis que si je relance ce concours à un autre moment de ma vie, j’en écrirai un peu plus pour les prochains gagnants, pour apaiser cette frustration de ne pas pouvoir donner de prix cette année.

Aucune rancune, monde amateur, je t’ai dans le cœur.

Pic Emilie Deville

Auteur : Lilian Lloyd

Auteur, metteur en scène, scénariste, comédien, compositeur pas encore mort (1973-2000 et des poussières)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.