18h30 / Arte

Salut la Cie,

Dans la série Arte réussit ses séries, en voilà une qui était passée sous mes radars. Enfin, je l’avais mise de côté et là, je suis retombé sur mon petit lien posé dans un coin.

18h30, une série formidable de 22 épisodes, chacun pas plus long de 6 minutes. Autant te dire que c’est rapidement poncé en une soirée.

Pauline Etienne & Nicolas Grandhomme forment un duo de collègues qui vont se rapprocher au fil d’un chemin quotidien qui les mènent du boulot à l’arrêt de bus. Le tout en un plan séquence et sur quelques mois. Voilà le pitch, aussi simple que malin. Les auteurs, Maxime Chamoux et Sylvain Gouverneur s’en donnent à cœur joie pour raconter le rapprochement de ces deux personnages, simples, humains, dont les différences sont les parfaits compléments.

C’est écrit avec beaucoup d’intelligence et de finesse. Point commun avec « En thérapie », la série se situe en 2015 et va forcément évoquer le Bataclan. Mais encore une fois, avec une vraie pertinence, par petite touche.

Pour parler de la réalisation, elle est parfaite, quand on connaît la difficulté du plan séquence. Ils réussissent tout et dans le moindre détail, dans le moindre figurant (d’ailleurs, le second plan est formidable la plupart du temps – épisode 21, INCROYABLE). On prend énormément de plaisir à suivre durant toutes ces saisons cette petite marche que les deux auteurs s’amusent à certains moments à faire prendre des chemins de traverse, dans les corps et la tête. De plus, ils font intervenir d’autres personnages, de temps à autre, dont le collègue Philippe, le vrai casse-couille de service.

Pauline Etienne & Nicolas Grandhomme interprètent une Mélissa et un Eric absolument parfaits. Souvent drôles, toujours touchants, ils sont incarnés avec une vraie douceur et un vrai amour de leur personnage. Il y a plein de fausses pistes sur leur relation et ils jouent bien des choses au-delà d’un texte très bien ciselé.

Bref, il y a du génie dans cette petite série, il y a plein de surprises, du dialogue à double sens, des quiproquos, de la profondeur. Je ne peux que t’encourager à aller jeter un coup d’œil et te laisser prendre par le charme de cette petite merveille.

Pour regarder tous les épisodes, il suffit de cliquer ICI !

Auteur : Lilian Lloyd

Auteur, metteur en scène, scénariste, comédien, compositeur pas encore mort (1973-2000 et des poussières)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.