Les mots de Monsieur N sur « Suivant les pointillés »


Salut la Cie

En ces temps sombres, c’est si bon de recevoir des mots doux. Ceux qui suivent sont l’œuvre de Nadir, alias Monsieur N, excellent critique et bloggeur théâtre (et il se dit même que sa nouvelle carrière d’attaché de presse commence fort…).

Je ne résiste pas au plaisir de te les partager ici. Ils sont les premiers que nous recevons pour « Suivant les pointillés ». Nadir a pu, avec quelques happy few, assister à nos sorties de résidence les 6 et 7 janvier.

Pour retrouver le blog de Monsieur N, tu cliques ICI et tu pourras avoir accès à tous ses articles et sa très belle plume.

Le Lien vers l’article en cliquant ICI ou ses mots en-dessous !


« Bonjour à tous !!

Quel plaisir de Pouvoir réécrire sur le Théâtre après tout ce temps ! Et quoi de plus beau que de démarrer cette année 2021 avec la nouvelle œuvre écrite et mise en scène par Lilian Lloyd (Comme Un Père, Le Klan,…) : Suivant Les Pointillés; interprétée par Caroline Piette, Yannik Mazzilli, Ysmahane Yaqini et Jéremy Malaveau.

L’Histoire : Dans le quartier Est d’Harlem à New-York; Clive (Yannik Mazzilli), un boxeur dans la quarantaine, récemment sorti de prison et tenant un petit fast-food de quartier; fait la connaissance de Rosie (Caroline Piette). Ce qu’il ne sait pas; c’est qu’il vient de faire la rencontre de Roselyne Fischer, une femme qui vient d’être déclarée non coupable après avoir tiré sur son mari qui la battait depuis 10 ans. Ces 2 êtres, cassés par la vie et tentant de se reconstruire vont apprendre à se connaître et tenter de réapprendre à vivre tant bien que mal; soutenus l’un et l’autre notamment par Frankie (Jérémy Malaveau), comédien un peu haut perché mais au grand et rempli de poésie et d’enthousiasme, ou bien Laura (Ysmahane Yaqini); Fondatrice du mouvement de protection des femmes battues. Mais les fantômes du passé ne restent jamais très loin et la reconstruction ne pourra pas se faire sans quelques « coups »…

Mon Avis : Après une époustouflante découverte de l’univers de Lilian Lloyd sur Le Klan; j’avais envie de suivre de très près ses prochaines créations. Et lorsqu’il me proposa de venir assister à la création de sa nouvelle œuvre, dont je ne savais absolument rien; je ne pouvais que courir dans ce si beau théâtre André Malraux pour être encore étonné que précédemment. Mais là ce n’est pas de l’étonnement qui fut au Rendez-Vous… Ce fut un mélange d’enchantement et d’Emotion, face à Suivant Les Pointillés !

En effet, après L’Amérique Profonde des Années 80 en Louisiane avec Le Klan et Celle de notre époque au Texas dans This Is Not America; Lilian Lloyd installé sa nouvelle pièce dans Le New-York du 21ème Siècle à Harlem. Et de nouveau, l’Auteur réussit avec brio et douceur à traiter d’un sujet difficile, ici retrouver un semblant de vie après un événement dramatique; en créant des personnages principaux absolument tendres et attachants, bien que cassés par la vie; et entourés par des protagonistes, dont certains hauts en couleur. Du côté de la mise en scène; c’est dans un véritable Ring De Boxe que tout ces personnages évoluent et déambulent durant tout ce combat pour retrouver une vie « Normale ».

Et pour donner vie à toutes ces personnes; il fallait un quatuor de comédiens sachant manier l’émotion et l’humour avec force et intensité; et là le défi fut largement réussi. Yannik Mazzilli, que j’avais vu jusqu’alors dans des pièces comiques (Des Pieds et Des Mains, Pour Cent Briques t’as plus rien Maintenant, À Gauche en Sortant De L’Ascenseur,…); est juste parfait dans ce personnage attendrissant d’ancien boxeur et père maladroit voulant se réhabiliter aux yeux de sa fille; Caroline Piette est une magnifiquement touchante Rosy, femme battue pendant des années qui vient d’être déclarée non coupable après avoir tiré sur son bourreau et cherchant à retrouver un semblant de vie bien qu’elle soit devenue une icône, un symbole de liberté aux yeux de toutes les femmes victimes de la même horreur. Et pour interpréter tout les personnages gravitant autour de ces « gueules cassées »; il fallait 2 comédiens sachant jouer et alterner avec brillance et panache des rôles aux antipodes les uns des autres, et Ysmahane Yaqini et Jérémy Malaveau sont tout simplement excellents. La première peut passer en une minute de l’ex-femme, la fille et à l’exubérante serveuse du fast-food de Clive à l’austère mère de Rosie ou à la fondatrice du mouvement de soutien aux femmes battues et soutien principal de celle-ci; et Le Second enchaîne parfaitement un ami plutôt sans retenue, une sorte de mafieux, un père « fantôme » ou un journaliste faussement concerné par les sujets qu’il traite. Ce quatuor de comédiens est juste excellemment parfait pour ces personnages, cette histoire; cette Aventure…

Une Histoire Magnifique, Brillamment écrite et mise en scène; interprétée par Quatre Comédiens tout ce qu’il y’a de plus excellents : Voilà les ingrédients de cette sublime pièce qui; je le souhaite sincèrement, prenne une belle et longue route partout en France et se fasse découvrir du plus grand nombre; car par sa douceur, sa psychologie et son réalisme « violent », elle est un parfait étendard à la douceur, l’Emotion et surtout à l’Espoir… »


Auteur : Lilian Lloyd

Auteur, metteur en scène, scénariste, comédien, compositeur pas encore mort (1973-2000 et des poussières)

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.