L’homme Tordu – 49

 » – T’as dit quoi, là ?
– Hein ?
– Là, t’as dit un truc.
– Je vois pas.
– Moi je vois, enfin, j’ai entendu.
– T’as entendu quoi ?
– Le truc qui est plutôt féminin à dire.
– « On se revoit quand » ?
– Non. Ce mot, là. Celui que t’as laissé s’échapper.
– Ah. Celui-là.
– Exactement, celui-là.
– Il veut rien dire.
– Si. C’est une invitation. Et j’aime assez qu’on m’invite. « 

Auteur : Lilian Lloyd

Auteur, metteur en scène, scénariste, comédien, compositeur pas encore mort (1973-2000 et des poussières)

Un commentaire

  1. T’as dis quoi ?…rien, plus rien…
    Tous ces mots déballés qui ne voulaient rien dire, sans preuves, sans promesse
    Tous ces mots pour s’éviter soi-même
    Jusqu’à que l’invitation tourne à « l’évitation »,
    Jusqu’à que tout cela prenne des allures d’Auberge espagnole.
    Tous ces seuls mots qui n’ont de sens que tus
    Qui n’ont de sens que de preuves et de promesses…
    …alors fini les mots ?
    Quoi ? Des actes…et… pour s’éviter,…pas se louper…
    Avoir le dernier mot………………………
    Etre courageusement lâche, ou lâchement courageux…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.